titre_dorian_gray


Exposition collective avec

Sixtine De Thé, Apolline Lamoril, Laurent Mareschal, Lina Benzerti,
Jérémy Chabaud, Yezoi Hwang, Eva Giolo & Alessandro De Marinis


Liste des oeuvres disponibles

doriangray_0

29.04 – 27.05.2023


Sous la plume d’Oscar Wilde, Dorian Gray* est une métaphore de notre sempiternelle et vaine quête de la jeunesse éternelle, mais avant tout un portrait et finalement un autoportrait de notre nature profonde duelle entre bien et mal, jeunesse et vieillesse, matériel et immatériel, morale et immoralité. Ne se limitant pas à la vision classique du portrait, les artistes proposent leurs visions pluridisciplinaires de l’exercice du portrait, où figurent aussi des corps incomplets, mutilés, malades, en souffrance ou bien de pouvoir, qui reflètent une réalité de la condition humaine.

Née en 1991, Sixtine De Thé vit et travaille à Paris. Elle est diplômée en 2021 de l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, après avoir étudié l’histoire de l’art à l’École Normale Supérieure et à l’École du Louvre. Son approche pluridisciplinaire est centrée autour de la photographie mais s’articule aussi autour de l’écriture, la sculpture, la vidéo et le son. Sa recherche s’exprime comme une cartographie sensorielle du visible et de l’invisible, où des thèmes comme le corps, le visage et le territoire sont prépondérants. Souvent à la limite de la disparition ou de la destruction, ses images tentent de répondre à la question : que reste-t-il ? Son travail a été exposé à Private Choice, à la galerie Bubenberg, au festival Photo Saint-Germain (Paris), à la Fondation Luma (Arles), à Deir el Qamar (Liban) et à New York (États-Unis). En 2021, son projet Pellicules Aveugles de photographie collaborative avec des personnes non-voyantes, a reçu la mention du jury du Prix Dior pour la Photographie et les Arts Visuels pour Jeunes Talents.

Apolline Lamoril, née en 1993, vit et travaille à Marseille. Elle est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles en 2017. Elle s’intéresse dans sa pratique artistique aux images et aux discours qui les accompagnent, ainsi qu’aux stratégies mémorielles de nos sociétés. Elle a notamment exposé son travail aux Rencontres d’Arles, chez Agnès b., au Centre Photographique Marseille, à Paos Guadalajara au Mexique. Elle prépare actuellement une exposition au CRP/ de Douchy-les-Mines pour l’été 2023.

Laurent Mareschal, né à Dijon en 1975, vit et travaille à Paris. Il produit des oeuvres relationnelles souvent éphémères, toujours vivantes et interactives et qui questionnent notre identité, notre rapport au langage et notre engagement politique. Mareschal utilise un élément fort peu développé dans le domaine des arts visuels : l’odorat et le goût. Il utilise l’odorat pour sa faculté à s’immiscer chez le visiteur sans filtre et d’éveiller en lui des souvenirs affectifs liés aux odeurs. Dans ses pièces récentes le processus d’apparition/disparition du texte est réversible. La pièce reste éphémère, constamment soumise aux changements. C’est un soucis constant de Mareschal : maintenir les oeuvres vivantes, les laisser vivre leur vie, les laisser changer. Ses projets ont été montrés au Victoria & Albert Museum (Londres, Royaume Uni), Van Abbe Museum (Eindhoven), CAPC Museum (Bordeaux), Grand Palais (Paris), New Manege (Moscou), Le Fresnoy (Tourcoing), CEAAC (Strasbourg), Institut des Cultures d’Islam (Paris), Ashdod Art Museum (Ashdod ) et au centre d’art La Maréchalerie (Versailles).

Née en 1996 à Montreuil, Lina Benzerti a grandi à Paris. En 2016, elle entame ses études à l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris. Son travail explore les procédés argentiques afin de les mêler à la photographie numérique. Ses images se situent entre l’autoportrait et le portrait, où elle sonde les fantômes des cauchemars féminins dans le contexte sociétal et intime et s’intéresse aux traumas familiaux à travers le transgénérationnel et les symptômes ou maladies qu’ils provoquent. Elle a un rapport très manuel à ses images, qu’elle prend soin et fait preuve de patience dans leur traitement. Cette dimension du « care » et de l’Art qui prend soin du Monde est très importante dans sa pratique.

Né en 1971, Jérémy Chabaud, s’exprime et agit dans le domaine artistique et social. Il participe à de nombreux collectifs et associations. Son travail artistique est répertorié depuis 1988. Il a participé à de nombreuses expositions personnelles ou collectives et des résidences de création (Fondation Josef et Anni Albers, Etats-Unis / La Cave, Perpignan, etc. ). Il vient de recevoir le Prix Arthur Luiz Piza offrant une résidence artistique au Brésil en 2023.

L’intérêt pour la photographie de l’artiste sud-coréenne Yezoi Hwang, née en 1993, a commencé organiquement, stimulée par ses parents qui s’occupaient habituellement et presque obsessionnellement de la collecte et de l’archivage. Hwang a commencé à prendre des photos à l’âge de 16 ans avec un appareil photo que son père lui avait donné. La photographie est devenue une porte vers le monde alors qu’elle commençait à regarder à travers la caméra pour comprendre celui-ci. Ces photos peuvent être considérées comme un sous-produit de son regard pour transmettre des émotions aux autres. Celles qui apparaissent sur ses photos sont principalement des familles et des femmes, qu’elle veut réconforter. Résonnant plus fort avec son histoire personnelle que de grands discours, Hwang raconte son histoire à travers des portraits familiaux et personnels.

Née à Bruxelles (Belgique) en 1991, Eva Giolo est une artiste travaillant dans le cinéma, la vidéo et l’installation. Son travail met particulièrement l’accent sur l’expérience féminine, utilisant des stratégies expérimentales et documentaires pour explorer les thèmes de l’intimité, de la permanence et de la mémoire, ainsi que l’analyse du langage et de la sémiotique. Son travail a été exposé au Sadie Coles HQ, au Harlan Levey Project (Londres, Royaume Uni), au centre d’art contemporain de WIELS, au Centre des Beaux-Arts BOZAR (Bruxelles, Belgique), au Musée national d’art du XXIe siècle MAXXI (Rome, Italie), au Kunstmuseum Den Haag (La Haye, Pays-Bas), au Palazzo Strozzi (Florence, Italie), au Musée d’art contemporain d’Anvers (Anvers, Belgique), à la Kunsthalle Wien (Vienne, Autriche), et les grands festivals de cinéma comme le Festival International du Film de Rotterdam, Viennale, FIDMarseille, Cinéma du Réel entre autres. Elle est membre fondatrice de la plateforme de production et de distribution elephy.

Né en 1995 à Bari, dans les Pouilles, en Italie, Alessandro De Marinis est artiste, photographe et écrivain diplômé de l’École Nationale Supérieure des Arts décoratifs de Paris. Après avoir passé de nombreuses années en Italie, en symbiose avec sa famille, son frère jumeau et sa mère, et après avoir obtenu son diplôme à l’Académie des Beaux-Arts de Bari, il décide de partir à Paris où il fréquente l’École Nationale Supérieure des Arts décoratifs. Son travail se construit donc à partir des expériences qui ont le plus marqué sa vie dans le sud de l’Italie. Son univers artistique
 est peuplé de jumeaux, de mythes, de figures angéliques, d’images religieuses, androgynes. Entre la poésie et la fiction, ses projets sont traversés par le thème du couple au sens large : le couple gémellaire, la relation mère-fils, sédentaires et nomades, anges et serviteurs.

* Pour en savoir plus sur Le Portrait de Dorian Gray, roman d’Oscar Wilde (1854 – 1900)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Portrait_de_Dorian_Gray





doriangray_1

Sixtine De Thé, Mannequinage, 2017, série de 21 tirages jet d’encre (papier mate ultrasmooth) contrecollés sur PVC expansé 2 mm, 60 x 40 cm, édition de 5 + 2 EA


doriangray_2

Sixtine De Thé, Mannequinage, 2017, série de 21 tirages jet d’encre (papier mate ultrasmooth) contrecollés sur PVC expansé 2 mm, 60 x 40 cm, édition de 5 + 2 EA
Lina Benzerti, Mouton noir, 2023, tirage argentique sur papier plastique, 22,5 x 17 cm (sans cadre),
pièce unique
Sixtine De Thé, Sans titre 22 (Série Mannequinage), 2017, tirage jet d’encre (papier mate ultrasmooth) contrecollé sur dibond, 120 x 80 cm, édition de 5 + 2 EA
Laurent Mareschal, Wrapped Around My Fingers, 2021, empreintes digitales à l’encre noire sur papier couché 120 g, 119 x 84 cm, pièce unique
Apolline Lamoril, Los Manos, 2023, série anthotypes sur papier, 28 x 20 cm, édition de 3 + 2 EA


doriangray_3

Lina Benzerti, Mouton noir, 2023, tirage argentique sur papier plastique, 22,5 x 17 cm (sans cadre), pièce unique
Sixtine De Thé, Sans titre 22 (Série Mannequinage), 2017, tirage jet d’encre (papier mate ultrasmooth) contrecollé sur dibond, 120 x 80 cm, édition de 5 + 2 EA
Apolline Lamoril, Los Manos, 2023, série anthotypes sur papier, 28 x 20 cm, édition de 3 + 2 EA


doriangray_4

Lina Benzerti, Mouton noir, 2023, tirage argentique sur papier plastique, 22,5 x 17 cm (sans cadre),
pièce unique


doriangray_5

Lina Benzerti, Mouton noir, 2023, tirage argentique sur papier plastique, 22,5 x 17 cm (sans cadre),
pièce unique
Sixtine De Thé, Sans titre 22 (Série Mannequinage), 2017, tirage jet d’encre (papier mate ultrasmooth) contrecollé sur dibond, 120 x 80 cm, édition de 5 + 2 EA
Laurent Mareschal, Wrapped Around My Fingers, 2021, empreintes digitales à l’encre noire sur papier couché 120 g, 119 x 84 cm, pièce unique


doriangray_6

Laurent Mareschal, Wrapped Around My Fingers, 2021, empreintes digitales à l’encre noire sur papier couché 120 g, 119 x 84 cm, pièce unique


doriangray_7

Lina Benzerti, Mouton noir, 2023, tirage argentique sur papier plastique, 22,5 x 17 cm (sans cadre), pièce unique
Apolline Lamoril, Los Manos, 2023, série anthotypes sur papier, 28 x 20 cm, édition de 3 + 2 EA


doriangray_8

Apolline Lamoril, Los Manos, 2023, série anthotypes sur papier, 28 x 20 cm, édition de 3 + 2 EA
Sixtine de Thé, Tiède sans toi, 2019, tirage jet d’encre (papier mate ultrasmooth) contrecollé sur dibond, 50 x 50 cm, édition de 5 + 2 EA


doriangray_9

Sixtine de Thé, Tiède sans toi, 2019, tirage jet d’encre (papier mate ultrasmooth) contrecollé sur dibond, 50 x 50 cm, édition de 5 + 2 EA


doriangray_10

Alessandro De Marinis, Autobiographie familiale, essai de construction de soi, 2019 – 2020, livre d’artiste, mémoire sous la direction de Judith Abensour, ENSAD, 462 pages, 20 x 24,5 x 3 cm
Giango e Poncho, 2021, photographie contrecollée sur bois, 120 x 80 cm, édition de 3 + 2 EA


doriangray_11

Lina Benzerti, Pharmacie, 2023, mini tirages cyanotype dans pilulier, 14,8 x 21 cm, pièce unique
Pertes, 2023, cyanotype viré, 50 x 65 cm, pièce unique
Kyste, 2023, cyanotype viré et plante cousu, 50 x 65 cm, pièce unique
Le coeur du rein, 2023, cyanotype viré et or, 14,8 x 21 cm, pièce unique
Colère de la nature, 2021, impression photo sur rhodoïd et négatoscope, 48,5 x 13,2 x 81,2 cm (négatoscope), 70,8 x 42,5 cm (rhodoïd), pièces uniques
Alessandro De Marinis, Autobiographie familiale, essai de construction de soi, 2019 – 2020, livre d’artiste, mémoire sous la direction de Judith Abensour, ENSAD, 462 pages, 20 x 24,5 x 3 cm
Giango e Poncho, 2021, photographie contrecollée sur bois, 120 x 80 cm, édition de 3 + 2 EA


doriangray_12

Lina Benzerti, Pertes, 2023, cyanotype viré, 50 x 65 cm, pièce unique
Kyste, 2023, cyanotype viré et plante cousu, 50 x 65 cm, pièce unique
Le coeur du rein, 2023, cyanotype viré et or, 14,8 x 21 cm, pièce unique
Colère de la nature, 2021, impression photo sur rhodoïd et négatoscope, 48,5 x 13,2 x 81,2 cm (négatoscope), 70,8 x 42,5 cm (rhodoïd), pièces uniques


doriangray_13

Lina Benzerti, Pharmacie, 2023, mini tirages cyanotype dans pilulier, 14,8 x 21 cm, pièce unique


doriangray_14


Alessandro De Marinis, Autobiographie familiale, essai de construction de soi, 2019 – 2020, livre d’artiste, mémoire sous la direction de Judith Abensour, ENSAD, 462 pages, 20 x 24,5 x 3 cm
Giango e Poncho, 2021, photographie contrecollée sur bois, 120 x 80 cm, édition de 3 + 2 EA
Jérérmy Chabaud, Numéro 03 – Quand mon doigt par mégarde, depuis 2010, impression photo sur Papier Fige Art RAG 308 g, 40 x 30 cm (sans cadre), édition de 8 + 2 EA
Numéro 07 – Nul n’a vu de pouvoir sur terre…, depuis 2010, impression photo sur Papier Fige Art RAG 308 g, 40 x 30 cm (sans cadre), édition de 8 + 2 EA
Numéro 12 – Dans la rue, depuis 2010, impression photo sur Papier Fige Art RAG 308 g, 40 x 30 cm (sans cadre), édition de 8 + 2 EA
Numéro 15 – Délices et rages (autoportrait aux plumes et mélasse de sucre brulé), depuis 2010, impression photo sur Papier Fige Art RAG 308 g, 40 x 30 cm (sans cadre), édition de 8 + 2 EA
Numéro 23 – What blurt is… (autoportrait à la mélasse de sucre brulé), depuis 2010, impression photo sur Papier Fige Art RAG 308 g, 40 x 30 cm (sans cadre), édition de 8 + 2 EA
Numéro 38 – Dès lors qu’à tout prix…, depuis 2010, impression photo sur Papier Fige Art RAG 308 g, 40 x 30 cm (sans cadre), édition de 8 + 2 EA
Yezoi Hwang, Hugging, 2016, impression jet d’encre sur papier ILFORD GALERIE Gold Fiber Gloss 310 g, 30 x 50 cm, édition de 20
Eye, 2019, impression jet d’encre sur papier ILFORD GALERIE Gold Fiber Gloss 310 g, 44 x 30 cm,
édition de 20
White, 2020, impression jet d’encre sur papier ILFORD GALERIE Gold Fiber Gloss 310 g, 70 x 48 cm,
édition de 10 + 3 EA
Dad, 2016, impression jet d’encre sur papier ILFORD GALERIE Gold Fiber Gloss 310 g, 33 x 50 cm,
édition de 5 + 3 EA
Stone, 2020, impression jet d’encre sur papier ILFORD GALERIE Gold Fiber Gloss 310 g, 70 x 48 cm,
édition de 10 + 3 EA
Circle, 2018, impression jet d’encre sur papier, cadre, sous verre, 24 x 18 cm (sans cadre), pièce unique


doriangray_15

Jérérmy Chabaud, Numéro 03 – Quand mon doigt par mégarde, depuis 2010, impression photo sur Papier Fige Art RAG 308 g, 40 x 30 cm (sans cadre), édition de 8 + 2 EA
Numéro 07 – Nul n’a vu de pouvoir sur terre…, depuis 2010, impression photo sur Papier Fige Art RAG 308 g, 40 x 30 cm (sans cadre),
édition de 8 + 2 EA
Numéro 12 – Dans la rue, depuis 2010, impression photo sur Papier Fige Art RAG 308 g, 40 x 30 cm (sans cadre), édition de 8 + 2 EA
Numéro 15 – Délices et rages (autoportrait aux plumes et mélasse de sucre brulé), depuis 2010, impression photo sur Papier Fige Art RAG 308 g, 40 x 30 cm (sans cadre), édition de 8 + 2 EA
Numéro 23 – What blurt is… (autoportrait à la mélasse de sucre brulé), depuis 2010, impression photo sur Papier Fige Art RAG 308 g, 40 x 30 cm (sans cadre), édition de 8 + 2 EA
Numéro 38 – Dès lors qu’à tout prix…, depuis 2010, impression photo sur Papier Fige Art RAG 308 g, 40 x 30 cm (sans cadre), édition de 8 + 2 EA


doriangray_16

Jérérmy Chabaud, Numéro 03 – Quand mon doigt par mégarde, depuis 2010, impression photo sur Papier Fige Art RAG 308 g, 40 x 30 cm (sans cadre), édition de 8 + 2 EA
Numéro 07 – Nul n’a vu de pouvoir sur terre…, depuis 2010, impression photo sur Papier Fige Art RAG 308 g, 40 x 30 cm (sans cadre),
édition de 8 + 2 EA
Numéro 12 – Dans la rue, depuis 2010, impression photo sur Papier Fige Art RAG 308 g, 40 x 30 cm (sans cadre), édition de 8 + 2 EA
Numéro 15 – Délices et rages (autoportrait aux plumes et mélasse de sucre brulé), depuis 2010, impression photo sur Papier Fige Art RAG 308 g, 40 x 30 cm (sans cadre), édition de 8 + 2 EA
Numéro 23 – What blurt is… (autoportrait à la mélasse de sucre brulé), depuis 2010, impression photo sur Papier Fige Art RAG 308 g, 40 x 30 cm (sans cadre), édition de 8 + 2 EA
Numéro 38 – Dès lors qu’à tout prix…, depuis 2010, impression photo sur Papier Fige Art RAG 308 g, 40 x 30 cm (sans cadre), édition de 8 + 2 EA
Yezoi Hwang, Hugging, 2016, impression jet d’encre sur papier ILFORD GALERIE Gold Fiber Gloss 310 g, 30 x 50 cm, édition de 20
Eye, 2019, impression jet d’encre sur papier ILFORD GALERIE Gold Fiber Gloss 310 g, 44 x 30 cm, édition de 20
White, 2020, impression jet d’encre sur papier ILFORD GALERIE Gold Fiber Gloss 310 g, 70 x 48 cm, édition de 10 + 3 EA
Dad, 2016, impression jet d’encre sur papier ILFORD GALERIE Gold Fiber Gloss 310 g, 33 x 50 cm, édition de 5 + 3 EA
Stone, 2020, impression jet d’encre sur papier ILFORD GALERIE Gold Fiber Gloss 310 g, 70 x 48 cm, édition de 10 + 3 EA
Circle, 2018, impression jet d’encre sur papier, cadre, sous verre, 24 x 18 cm (sans cadre), pièce unique


doriangray_17

Yezoi Hwang, White, 2020, impression jet d’encre sur papier ILFORD GALERIE Gold Fiber Gloss 310 g, 70 x 48 cm, édition de 10 + 3 EA
Dad, 2016, impression jet d’encre sur papier ILFORD GALERIE Gold Fiber Gloss 310 g, 33 x 50 cm, édition de 5 + 3 EA
Stone, 2020, impression jet d’encre sur papier ILFORD GALERIE Gold Fiber Gloss 310 g, 70 x 48 cm, édition de 10 + 3 EA
Circle, 2018, impression jet d’encre sur papier, cadre, sous verre, 24 x 18 cm (sans cadre), pièce unique


doriangray_18

Yezoi Hwang, Circle, 2018, impression jet d’encre sur papier, cadre, sous verre, 24 x 18 cm (sans cadre), pièce unique


doriangray_19

Eva Giolo, Flowers blooming in our throats, 2020, film 16mm scanné numériquement, couleur, son, 8’37’’, edition de 5 + 2 EA. Dirigé, filmé et monté par Eva Giolo. Commandé et produit par Fondazione in between art film. Co-produit par elephy. Producteur executif Leonardo Bigazzi.
Design sonore par Simonluca Laitempergher. Coloriste Lennert de Taeye


doriangray_20

Eva Giolo, Flowers blooming in our throats, 2020, film 16mm scanné numériquement, couleur, son, 8’37’’, edition de 5 + 2 EA. Dirigé, filmé et monté par Eva Giolo. Commandé et produit par Fondazione in between art film. Co-produit par elephy. Producteur executif Leonardo Bigazzi.
Design sonore par Simonluca Laitempergher. Coloriste Lennert de Taeye


………………………………………………..

73-75 rue Quincampoix 75003 Paris France
mardi – samedi 14h – 19h et sur rendez-vous
tél : +33 (0)1 42 77 05 97
www.galeriedohyanglee.com


logo_mail logo_facebook logo_twitter logo_instagram………………………………………………..