LA LIGNE FICTIVE

HAYOUN KWON

La Ligne Fictive

Vernissage le samedi 07 septembre de 18h à 21h

07.09 – 26.10.2013

——————————

Hayoun Kwon est née à Seoul (Corée du Sud) en 1981. Elle a commencé ses études d’art à l’Ecole des Beaux-Arts de Nantes, puis a été diplômée du Fresnoy – Studio national des Arts contemporains en 2011. Le travail de Hayoun Kwon traite principalement de la mémoire (individuelle comme collective) et des limites en ne cessant de brouiller les pistes. Elle confronte l’intention à son interprétation, la construction à la fiction, la remémoration à l’invention. Elle interroge les rapports ambivalents entre réalité et fiction, entre théatre et réel. C’est pourquoi « La ligne fictive » – qui partage certains de ses territoires avec le programme de recherche L’invention du Nord mené à l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Nantes avec Christiane Cavallin Carlut – se présente comme une recherche possible sur les mécanismes de fiction. A cette fin, l’artiste explore plusieurs pistes.

Elle confronte notamment la réalité d’une frontière – la Zone Coréenne Démilitarisée (DMZ), une bande de terre longue de 248 km sur environ 4 km de large séparant la Corée du Nord de la Corée du Sud – à sa mise en scène. Dans le film Le village (2013) elle déconstruit l’artéfact d’un village de propagande nord coréen. Véritable vitrine de luxe construite dans les années 1950 et orientée de façon à être visible depuis la frontière sud coréenne, une observation poussée des bâtiments révèle cependant que ceux-ci sont vides, à la façon des décors de cinéma. Hayoun Kwon s’est librement inspirée de ce même village, Kijong-dong, pour construire sa maquette Le village (2013). Elle y révèle l’aspect fantomatique et partiel de ce lieu, un « lieu-décor », inventé et inatteignable autrement que par l’imagination.

Hayoun Kwon brouille encore plus les lignes entre réel et fiction en nous donnant à voir, par le biais d’une série de trois photographies (Mode d’emplois, 2013), le processus de fabrication de la maquette. La perception du bâti est ici troublée par la superposition de l’ombre de l’objet sur l’objet lui-même, comme si celui-ci n’existait que pour sa propre image…

Panmunjom (2013) poursuit ce questionnement sur la dimension fictionnelle de la DMZ – et des démarcations en général – en réduisant des soldats se faisant face de chaque coté de la frontière à des tâches de couleurs… Qui est qui ? Qui est où ? Où sommes-nous ? L’abstraction obtenue grâce à l’imagerie scientifique – le film simule (les autorisations de tournage ayant été annulées suite à la crise nord-coréenne de 2013) un tournage en caméra thermique reproduisant les images à 37°C, notre température corporelle – (re)met sur un pied d’égalité les soldats ennemis et annule la notion même de frontière.

L’humain est également au cœur de Expression (2013), une vidéo réalisée à partir d’images d’archives relatives à la mort de Kim Jong Il. Hayoun Kwon, par un travail de ralentissement, y dissèque les sentiments au point de les rendre difficilement interprétables… Est-ce de la joie ? Est-ce de la tristesse ? Quelle est la part de mise en scène ? Ces questions sont également envisagées dans le cadre du programme de recherche L’Invention du Nord mené à l’École Supérieure des Beaux Arts de Nantes.

Dans Manque de preuves (2011), Hayoun Kwon s’intéresse à la reconstitution de la mémoire et à la dimension fictive du témoignage. En livrant une vidéo qui est à la fois un conte, une enquête et l’autopsie d’un dilemme culturel – les péripéties d’un exilé nigérian en France – elle pose la question des rapports entre vérité historique et vérité narrative, entre faits réels et discours rapportés.

« La ligne fictive » est un cheminement, une promenade au long de laquelle nous sommes invités à nous interroger sur les glissements pouvant s’opérer entre réalité et fiction. Sur l’espace qui s’immisce entre la tangibilité d’une ligne de démarcation et sa réalité effective.

…………………………………………………………………….

Le Village, 2013, vidéo HD, couleur, stéréo, 19/6, 6'28

Le Village, 2013, vidéo HD, couleur, stéréo, 19/6, 6’28″, édition de 3 + 2 AP, photo © Aurélien Mole

Le Village, 2013, vidéo HD, couleur, stéréo, 19/6, 6'28

Le Village, 2013, vidéo HD, couleur, stéréo, 19/6, 6’28″, édition de 3 + 2 AP, photo © Aurélien Mole

Vue de l'exposition, La Ligne Fictive, Hayoun Kwon, galerie Dohyang Lee, photo © Aurélien Mole

Vue de l’exposition, La Ligne Fictive, Hayoun Kwon, galerie Dohyang Lee, photo © Aurélien Mole

Le Village, 2013, vidéo HD, couleur, stéréo, 19/6, 6'28

Le Village, 2013, vidéo HD, couleur, stéréo, 19/6, 6’28″, édition de 3 + 2 AP, photo © Aurélien Mole

Pan Mun Jom, 2013, film d'animation, couleur, muet, 19/6, 4'00

Pan Mun Jom, 2013, film d’animation, couleur, muet, 19/6, 4’00″, édition de 3 + 2 AP, photo © Aurélien Mole

Pan Mun Jom, 2013, film d'animation, couleur, muet, 19/6, 4'00

Pan Mun Jom, 2013, film d’animation, couleur, muet, 19/6, 4’00″, édition de 3 + 2 AP, photo © Aurélien Mole

Mode d'emplois, 2013, série de 3 photographies contre-collées sur Dibond, 59,8 x 49,4 cm chacune, pièces uniques, photo © Aurélien Mole

Mode d’emplois, 2013, série de 3 photographies contre-collées sur Dibond, 59,8 x 49,4 cm chacune, pièces uniques, photo © Aurélien Mole

Vue de l'exposition, La Ligne Fictive, Hayoun Kwon, galerie Dohyang Lee, photo © Aurélien Mole

Vue de l’exposition, La Ligne Fictive, Hayoun Kwon, galerie Dohyang Lee, photo © Aurélien Mole

Expression, 2013, vidéo, images d'archives, couleur, muet, 3/4, 10'30

Expression, 2013, vidéo, images d’archives, couleur, muet, 3/4, 10’30″, édition de 3 + 2 AP, photo © Aurélien Mole

Vue de l'exposition, La Ligne Fictive, Hayoun Kwon, photo © Aurélien Mole

Vue de l’exposition, La Ligne Fictive, Hayoun Kwon, photo © Aurélien Mole

Le Village, 2013, maquette en bois et plastique, 230 x 120 x 20 cm, pièce unique, photo © Aurélien Mole

Le Village, 2013, maquette en bois et plastique, 230 x 120 x 20 cm, pièce unique, photo © Aurélien Mole

Vue de l'exposition, La Ligne Fictive, Hayoun Kwon, galerie Dohyang Lee, photo © Aurélien Mole

Vue de l’exposition, La Ligne Fictive, Hayoun Kwon, galerie Dohyang Lee, photo © Aurélien Mole

Manque de Preuves, film d'animation documentaire, 2011, 9' 20

Manque de Preuves, film d’animation documentaire, 2011, 9′ 20″, vidéo couleur, HD, Dolby Surround prologic 1, France, production Le Fresnoy, édition de 5, photo © Aurélien Mole

Manque de Preuves, film d'animation documentaire, 2011, 9' 20

Manque de Preuves, film d’animation documentaire, 2011, 9′ 20″, vidéo couleur, HD, Dolby Surround prologic 1, France, production Le Fresnoy, édition de 5, photo © Aurélien Mole